Association pour la promotion du vélo et sa pratique en toute sécurité

Sommes-nous des cyclistes inquiets ?

Rapport moral présenté lors de l’assemblée générale le 17 mars à Agon Coutainville

Le plan national vélo 2023-2027 et mobilités actives est en route.  Il souhaite faire du vélo un mode de transport à part entière et accroît le soutien de l’état aux investissements locaux. L’objectif étant d’atteindre d’ici sept ans une part de 12 % pour les déplacements à vélo. Mais nous sommes inquiets car notre région, notre département et notre communauté de communes ont pris du retard.

L’usage du vélo augmente (en trois ans : +34 % en zone urbaine, +17% en péri-urbain et +18% en zone rurale), selon les chiffres de vélo et territoires 2022. Nous en sommes ici au tout début de l’histoire, le potentiel de développement du vélo est considérable, 60% des trajets sur notre territoire font moins de 5 km et sont encore effectués en automobile la plupart du temps.

Nous sommes inquiets car le cycliste est un usager fragile. Dans la même période, le nombre de morts à vélo a également augmenté : + 47% en campagne au niveau national.

Pour aller faire ses courses, aller au travail, aller au collège, le cycliste doit se sentir en confiance. Pour inciter au report modal, il est donc indispensable de sécuriser notre réseau cyclable. En particulier les points noirs de notre territoire : le pont de la Roque, le pont de Hyenville, le pont de Quettreville.

Roues Libres de plus en plus visible sur les routes et le paysage politique local !

Cette année nous avons été associés à la rédaction des schémas directeurs vélo de la ville de Coutances et de la CMB et il faut saluer l’esprit de concertation qui émane de ces travaux. 

Mais notre association n’est qu’une interlocutrice auprès des décideurs, élus et techniciens. Aucune réalisation concrète ne sera réalisée sans une volonté politique audacieuse se traduisant par la mise en œuvre de moyens financiers et humains suffisants. 

Nous sommes inquiets de nous voir opposer l’argument financier pour justifier le report des travaux qui risquent de rester dans des cartons à l’état d’études et de plans. 

Nous sommes inquiets de voir les collectivités, communes, département, région, services techniques se renvoyer la patate chaude et d’entendre « que là ce n’est pas possible, ce n’est pas de notre compétence » et de comprendre que rien ne se passera avant cinquante ans.

Mesdames et Messieurs les élus n’hésitez pas à être ambitieux, le plan national vélo est là pour vous aider. La transition écologique sera bien plus ruineuse si elle ne se fait pas.

Heureusement l’année 2022 a été aussi riche d’évènements qui nous donnent des raisons de rester optimistes :

La tournée à bicyclette en juillet dernier avec une foule nombreuse lors des bals à Montmartin et Agon, les échanges avec les apprentis mécanos lors des ateliers, la visite à Vannes et Séné où nous avons entrevu l’avenir de notre réseau cyclable, les participants venus nombreux lors des fêtes de Regnéville et Agon.

Le 10 juin prochain nous organiserons notre première vélorution qui prendra la forme de trois cortèges cyclistes qui convergeront depuis Agon, Hauteville et Coutances vers le Pont de la Roque.

Vous êtes tous invités à participer à cette manifestation cycliste dont l’un des mots d’ordre sera le prolongement de la pratique cycliste au-delà de 64 ans.

Nous espérons que nos élus viendront nombreux sur le terrain pour prendre conscience de la nécessité d’aménager mais aussi pour partager un moment festif en roue libre.

Marie Foubert, co-présidente